Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Au delà de la réalité

N'abandonne jamais tes rêves

25 Juin 2017, 12:39pm

Publié par Arthur

N'abandonne jamais tes rêves

Voici un article que j'avais écris et mis en ligne sur un autre de mes blogs appelé " Humanité sans frontière", je le remet en ligne car je pense qu'il a sa place dans ce blog également.

En accompagnant des personnes âgées, j'ai remarqué que la plupart se remémoraient des souvenirs de leur vie avec beaucoup de regrets.

Lorsque nous arrivons à un certain stade de notre vie, nous réalisons qu'il nous manque quelque chose, que l'on n'est pas satisfait de notre situation actuelle. Cela peut aller d'un emploi qui ne nous plaît plu, une relation amoureuse que nous avons laissé passer, des projets que nous n'avons pas eu le courage de mettre en place, etc. Il peut y en avoir beaucoup. Dans la société actuelle, on peut assimiler ce  sentiment à la crise de la quarantaine, mais selon moi ces regrets peuvent survenir à n'importe quel âge et dans ce cas  on parlera surtout de crise de l'âge adulte.

N'ayez aucune crainte d'en avoir, car vous avez encore le temps d'accomplir ce que vous avez toujours rêver de faire. La seule condition est d'avoir cette prise de conscience que vous ne trouverez vraiment le bonheur que lorsque vous oserez. La vie doit être palpitante, c'est une aventure avec des obstacles certes, mais avec une assez grande volonté rien n'est insurmontable. Ne cherchez que le confort et la sécurité vous offrira peut être une protection adéquate, mais a la fin de votre vie, en regardant en arrière, vous vous rendrez compte que vous n'avez réalisé que la moitié de vos rêves.

Souvent, ce sont nos familles, nos conjoints, nos amis qui nous dictent notre manière de vivre et malheureusement nous les écoutons, car nous avons peur de les décevoir ou nous pensons qu'ils nous connaissent mieux que nous-même. Même s'ils ont de bonnes intentions, ils nous empêchent de prendre la responsabilité de notre propre chemin de vie. Malheureusement, cela nous prive du bonheur, car nous ne réalisons pas ce pour quoi nous sommes fait sur cette terre.

Cela demande beaucoup de courage et de détermination pour ne plus écouter notre entourage, mais le choix nous revient, il n'y a que nous qui puissions prendre notre destin en main. Dans mon cas, je ne nierai pas avoir eu des regrets, je n'écoute pas toujours ma petite voix intérieure, mais j'essaye de faire le nécessaire jour après jour afin de ne plus en avoir.


Pour conclure cet article, voici un magnifique texte tiré du livre " Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré."

 

Il faut prendre des risques, disait- il. Nous ne comprenons vraiment le miracle de la vie que lorsque nous laissons arriver l'inattendu.

Chaque jour, l'univers nous donne , avec le soleil, un moment où il est possible de changer tout ce qui nous rend malheureux. Chaque jour, nous feignons de ne pas nous rendre compte que ce moment existe, nous faisons semblant de croire qu'aujourd'hui est semblable à hier et sera semblable à demain. Mais l'être qui fait attention au jour qu'il est en train de vivre découvre l'instant magique. Celui-ci peut être caché dans la minute où, le matin, nous mettons la clé dans la serrure, dans les mille et une choses qui nous paraissent toutes semblables. Mais cet instant existe, un instant où toute la force des étoiles passe par nous et nous permet d'accomplir des miracles. Le bonheur est parfois une bénédiction mais le plus souvent, c'est une conquête. L'instant magique de la journée nous aide à changer, nous pousse à partir en quête de nos rêves. Nous allons souffrir, nous allons traverser de mauvaises passes, mais ce sont là des périodes transitoires, qui ne laissent pas de traces. Et plus tard, nous pourrons regarder en arrière avec fierté.

Malheureux celui qui à eu peur de prendre des risques. Car celui-là ne sera peut être jamais déçu, ne connaîtra peut être pas la désillusion, ne souffrira pas comme ceux qui ont un rêve à poursuivre. Mais quand il regardera derrière lui ( car nous en venons toujours à regarder en arrière), il entendra une petite voix lui dire: «  Qu'as-tu fait des miracles que j' ai semés sur tes jours ? Qu'as tu fait des talents qui t'ont été donnés ? Tu les a enterrés tout au fond d'un trou parce que tu avais peur de les perdre. Alors, c'est là ce qui te reste maintenant : la certitude d'avoir perdu ta vie. »

Malheureux celui qui entend ces paroles. C'est alors qu'il croira aux miracles, mais les instants magiques de l'existence seront déjà passés.

 

De Paulo Coelho